Comment fonctionne un radiateur électrique à inertie sèche ?

13 décembre 2019 radiateur électrique à inertie sèche

Les appareils de chauffage présentement disponibles se déclinent dans une large gamme. L’un des derniers systèmes à avoir fait son apparition est le radiateur électrique à inertie sèche. Son mode de fonctionnement n’est pas difficile à comprendre. Cet équipement diffuse la chaleur grâce au matériau qui le constitue ou à l’aide d’un fluide que le radiateur contient. Voici quelques informations à connaître sur ce dispositif et la manière à laquelle il marche.

Comment un radiateur électrique produit de la chaleur ?

Le radiateur électrique est un système de chauffage par effet de joule. Autrement dit, pour générer de la chaleur, cet appareil présente une résistance électrique que l’on induit à l’laide de son matériau (fonte, brique réfractaire…) ou grâce à un fluide caloporteur à l’exemple de l’huile ou de l’eau. L’énergie électrique venant du réseau est transformée en chaleur par la résistance.

La chaleur ainsi produite est alors propagée par rayonnement infrarouge, par convection (chauffage de l’air) ou encore par conduction (contact  direct entre l’occupant et l’appareil).

Mode de fonctionnement d’un radiateur électrique à inertie sèche

Pour mieux profiter du confort de son logement, pensez à le doter d’un système de chauffage performant. Les appareils destinés à cet effet que l’on peut trouver sur le marché se déclinent à tous les goûts et à tous les budgets. Ils ne se différencient pas uniquement par leur prix, mais également par leur mode de fonctionnement.

L’un des appareils de chauffage qui a présentement le vent en poupe figure le radiateur électrique à inertie sèche. Comme son nom le suggère, cette machine présente une certaine inertie. Ce qui veut dire que cet équipement stocke les calories produites pour pouvoir le restituer progressivement, même après son extinction.

Pour entrer dans les détails, le radiateur électrique à inertie sèche génère de la chaleur grâce à une résistance électrique. Cette chaleur produite n’est pas diffusée dans son intégralité. Une partie est, en effet, accumulée dans le cœur de chauffe ainsi que toute la masse du radiateur. Ce qui fait que même si l’appareil ne marche plus, il peut encore générer de la chaleur durant une période relativement longue.

Le corps de chauffe d’un radiateur électrique à inertie sèche consiste en une résistance électrique recouverte d’un élément solide. Ce dernier peut être fait en fonte, en céramique, en aluminium, en pierre ollaire, en pierre de lave, en brique réfractaire, en pierre de lave, etc. Le rendement de cet appareil dépend en grande partie de l’inertie du cœur de chauffe.

Un radiateur électrique à inertie sèche avec un cœur de chauffe en aluminium

Se déclinant dans une gamme variée, les radiateurs électriques à inertie sèche se différencient notamment de leur mode de fonctionnement. Un modèle avec un cœur de chauffe en aluminium, étant relativement bon marché, est fait pour ceux qui ont un petit budget. Ce prix s’explique par la performance limitée de cet appareil. Sur le long terme, cet équipement est moins avantageux en matière d’économie.

Ce matériau se caractérise avant tout par sa rapide montée en température. En revanche, il ne stocke pas efficacement la chaleur produite et la restitue seulement sur une courte durée.

Radiateur électrique à inertie sèche avec un cœur de chauffe en pierre naturelle

La performance d’un radiateur électrique à inertie sèche repose sur le matériau avec lequel son cœur de chauffe est fait. Si celui-ci est en aluminium, l’appareil affiche un mauvais rendement, d’où son prix attractif. En revanche, les modèles dotés d’un cœur de chauffe en pierre naturelle, à l’exemple de la stéatite, du marbre ou de la pierre de lave sont parfois très performants.

La stéatite, par exemple, est une roche ollaire qui se compose de magnésite et du talc. Elle stocke très bien la chaleur. Toutefois, ce matériau transmet mal la température emmagasinée à l’air ambiant et n’est pas adapté au chauffage d’un vaste espace.

Radiateur électrique à inertie sèche avec un cœur de chauffe en fonte

La fonte est un matériau très apprécié en métallurgie, car étant facile à mouler. Aussi, elle peut constituer un excellent cœur de chauffe. Elle se démarque notamment pour sa bonne capacité d’accumulation. En revanche, cet alliage affiche une montée en température lente.

Les radiateurs ayant un cœur de chauffe en fonte sont souvent encombrants. Ils sont alors parfaits pour les vastes espaces. En outre, ces appareils permettent de faire des économies d’énergie.

Radiateur électrique à inertie sèche avec un cœur de chauffe en faïence

Si vous êtes à la recherche d’un radiateur électrique à inertie sèche ultra performant, un modèle doté d’un cœur de chauffe en faïence vous conviendra. En effet, ce type de céramique est une terre cuite très dense. Ce matériau accumule de manière efficace la chaleur. De plus, de par ses propriétés thermiques, il capte aisément la chaleur et résiste bien aux hautes températures. Ce qui fait que ce genre d’équipement est capable de restituer la chaleur stockée durant une longue période.

Par ailleurs, ce type d’appareil affiche souvent un excellent design. Cela s’explique par le fait que la faïence peut être moulue et travaillée avec précision.

Radiateur électrique à inertie sèche : un appareil économique et performant

Les systèmes de chauffage électrique que l’on peut trouver sur le marché sont nombreux. Par conséquent, il est parfois difficile de choisir un modèle adapté. C’est pourquoi il est toujours préférable de requérir les conseils d’un expert.

Par ailleurs, si vous voulez opter pour un équipement de chauffage économique et à haute performance, un radiateur électrique à inertie sèche ne manquera pas de vous plaire. Cet appareil surprend avant tout pour son rendement. Il produit encore de la chaleur une longue période après son extinction.

Le rendement de ces équipements de chauffage se rapproche souvent des 100  %. En outre, il vous est possible d’améliorer la performance de ce genre de radiateur. Pour ce faire, il faut que l’appareil soit installé dans un logement très bien isolé. Pensez également à le raccorder à un système de régulation et de programmation.

N’oubliez pas non plus de tenir compte des labels du radiateur électrique. Vérifiez notamment avant l’achat si l’équipement est conforme aux normes NF Électricité Performance, NF Électricité ainsi qu’au marquage CE, etc.